Pertes colatérales dûes à l’activité humaine

Pierre et Marjolaine nous ont rapporté la perte d’un plaisir d’observation sur le lac Chevreuil, la mort d’un grand Héron. Ce qui rend la nouvelle plus désolante est que sa mort a été causé par un simple monofilament, fils de pêche,  qui était enchevêtré dans des branches sur la berge du lac ou plutôt sur son board. Le Héron ne l’ayant pas aperçu l’a, à peine, heurté en vol. Celui-ci c’est enroulé autour de la pointe de l’aile l’attachant fermement et le condamnant. 

L’activité humaine affecte la vie autour de nous, quelle soit aquatique, aviaire ou à poils, donc réfléchissez aux conséquences de vos gestes pour éviter la dégradation de notre environnement. Ramassez-vous ou ramassez les autres et faites-en la promotion.

Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s